Hechal Bath-Sheva Une salle de fêtes à perpétuité

Après le décès de la Rabbanit Kanievsky, la grande Tsadeket Bath-Sheva ע”ה, le nom de la salle du rez-de-chaussée du complexe “Armonot-Hen” perpétuera sa mémoire et sera désormais nommée “Hechal Bath-Sheva”.

L’inauguration de la salle eut lieu le jour de la “Azcara” de la Rabbanit Kanievsky (le 30e jour de son décès).

Le Rav Yossef Cohen nous rapporte que cette décision n’a pas été prise par hasard et il nous explique la raison:
“Tous les Chabbats, ma femme Sara תחי’ avait l’habitude d’aller faire la prière de Min’ha avec la Rabbanit Kanievsky. Après la prière, elle demandait toujours à la Rabanit de lui donner une Berakha. Cette dernière avait l’habitude de bénir ma femme pour tout le Hessed que Hasdei Naomi faisait avec les indigents et en particulier la bénissait longuement sur tout le Hessed que Hasdei Naomi fait avecles orphelins en mettant a leur disposition les salles de fêtes “Armonot Hen”.

Le même Chabat où “La Lumière des filles d’Israël” s’est éteinte, juste quelques minutes avant, la Rabbanit ע”ה n’a pas cessé de bénir ma femme et de faire l’éloge de Hasdei Naomi avec ses Zekhouiot en célébrant tous les soirs dans ses salles de fêtes des mariages et en particulier ceux d’orphelins.

A la sortie du Chabat, lorsque la nouvelle fut répandue, avec tout le peuple d’Israël, nous avons pleuré cette grande perte. Immédiatement, la décision fut prise de perpétuer son nom dans nos salles de “Armonot Hen”.

La Rabbanit Kanievsky ע”ה était réputée pour ses actes et sa bonté pour autrui, ce qu’elle faisait avec joie et dévouement. Cela va de soi qu’un endroit où ont lieu tous les soirs des célébrations et nombre d’elles des réjouissances de jeunes mariés orphelins, soit appelé au nom de la Rabanit ע”ה, à sa mémoire, et à l’élévation de son âme”.

“Nous sentons que c’était sa dernière volonté, et depuis que le panneau portant l’inscription a été placé dans la salle, nous recevons des félicitations pour nous témoigner que ce choix correspond très bien à son personnage. Elle, qui était de nature affable et qui soutenait avec joie tous ceux qui sollicitaient son aide et recherchaient ses Berakhot.

SHARE!

Share on whatsapp
Share on facebook
Share on email
Share on twitter
Share on linkedin
Share on print

Commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *